Leçon 7 : Dieu aime Isaac

 

 

Sensibilisation

Te souviens-tu qui est Isaac ?

Le fils tant attendu d'Abraham et Sarah !

Sais-tu à quel âge Sarah a eu Isaac ?

90 ans ! (et Abraham avait 99 ans). Il faut dire que Sarah a vécu 127 ans et Abraham 175 ans. Ce n'était pas le record de Mathusalem de 969 ans, mais quand même !

En plus Sarah ne pouvait pas avoir d'enfant dans sa jeunesse et ce couple dut attendre 25 ans entre le moment où Dieu leur a promis un enfant et le moment où l'enfant est né. C'est très long! 

Sais-tu ce que signifie Isaac ? Et pourquoi cet enfant a été appelé ainsi ?

Isaac signifie : qui rit. Il a été appelé ainsi parce que quand les anges ont annoncé sa naissance Sarah a ri. Elle n'a pas ri de joie, mais parce qu'elle ne pouvait croire qu'à son âge elle pourrait avoir un bébé.

Et toi sais-tu ce que signifie ton prénom et pourquoi tes parents l'ont choisi ?

Si j'étais un papillon
Avec mes ailes, je louerais ton nom
Et si j'étais un oiseau migrateur
Je chanterais ta gloire, Seigneur

Et si j'étais un joli poisson
Je frétillerais pour dire que tu es bon
Mais je veux te louer
Parce que tu m'as fait moi

Tu m'as donné un cœur
Le bonheur et la joie
Tu m'as donné Jésus
Et il vit en moi
Oh, je veux te louer
Parce que tu m'as fait moi

Si j'étais un éléphant
Ma trompe bénirait l'Éternel
Et si j'étais un kangourou
Je sauterais jusqu'au ciel

Et si j'étais un ouistiti
Je serais content d'être aussi joli
Mais je veux te louer
Parce que tu m'as fait moi

Tu m'as donné un cœur
Le bonheur et la joie
Tu m'as donné Jésus
Et il vit en moi
Oh, je veux te louer
Parce que tu m'as fait moi

Si j'étais un petit ver
Je me tortillerais dans la terre
Et si j'étais un caïman
Je sourirais de toutes mes dents

Et si j'étais un gros ours velu
Je dirais merci pour mon manteau poilu
Mais je veux te louer
Parce que tu m'as fait moi

Tu m'as donné un cœur
Le bonheur et la joie
Tu m'as donné Jésus
Et il vit en moi
Oh, je veux te louer
Parce que tu m'as fait moi

 

Leçon

Abraham se leva très tôt ce matin-là, il mit une selle sur son âne, et prit avec lui deux serviteurs et son fils Isaac. Il coupa du bois pour le sacrifice qu'il devait faire, et partit pour aller au lieu que Dieu lui avait dit. Le troisième jour, Abraham, levant les yeux, vit le lieu de loin. Et Abraham dit à ses serviteurs : Restez ici avec l’âne ; moi et mon fils, nous allons aller sur la montagne pour adorer Dieu, et nous reviendrons ensuite vers vous. Abraham prit le bois, et son fils Isaac porta le bois sur son dos, et il emporta aussi du feu et un couteau. Et ils marchèrent tous les deux ensemble. A un moment, Isaac demanda à son père : On a emmené avec nous le bois et le feu, mais où est l’agneau pour le sacrifice ? Abraham répondit : Mon fils, Dieu pourvoira lui-même à l’agneau pour le sacrifice. Et ils continuèrent à avancer sur le chemin, tous les deux ensemble. Lorsqu’ils arrivèrent en haut de la montagne, Abraham y construisit une sorte de table en pierre (comme une sorte de barbecue), et arrangea le bois. Il attacha son fils Isaac, et le mit sur la table de pierre, par-dessus le bois. Puis Abraham prit son couteau, et s'apprêtait à tuer son fils. Alors l’ange de l’Eternel, qui est en fait Jésus, l’appela du haut du ciel, lui dit : Abraham ! Abraham ! N’avance pas ta main sur ton enfant, et ne lui fais rien ; car je sais maintenant que tu obéis à Dieu, et que tu ne lui as pas refusé ton fils unique. Abraham leva les yeux, et vit derrière lui un bélier (papa mouton) retenu dans un buisson par les cornes ; et Abraham alla prendre le bélier, et l’offrit en sacrifice à la place de son fils. Abraham donna à ce lieu le nom de Jehova-Jiré, la montagne où l’Eternel a pourvu.

Cherche dans ta bible : Genèse 22.1-14

Dieu avait demandé à Abraham de lui offrir son fils Isaac en sacrifice. Abraham a obéi à Dieu car il savait que Dieu l'aimait et le bénirait et ne permettrait pas que son fils meure. Il ne savait pas comment Dieu allait pourvoir, mais il avait confiance, alors il lui a obéi.

 

Mise en pratique


Et vous, obéissez-vous toujours, même quand c'est difficile?

Bandez les yeux des enfants et dites-leur d'ouvrir la bouche parce que vous allez leur donner quelque chose à manger.

"Me fais-tu confiance? Et si je te donne un ver de terre ou une pomme pourrie?

Continuez dans ce train de pensées pendant un petit moment et mettez quelque chose de très savoureux dans leur bouche (sucette, biscuit, etc.)

Discutez de ce qu'il a ressenti, le fait d'aimer faire confiance à quelqu'un quand vous ne saviez pas ce qu'il allait faire.

Abraham a fait confiance à Dieu même quand il n'a pas compris ce que Dieu allait faire, parce qu'il savait que Dieu l'aimait et aimait Isaac.

Pourquoi parfois vous ne voulez-pas obéir ?

Et pourquoi Abraham a-t-il obéi à un ordre qui semble si dur et si fou ?

Dieu ne voulait pas qu'Abraham tue son fils, mais il voulait voir s'il lui obéirait même s'il lui demandait la chose la plus difficile au monde : donner ce qu'on aime le plus à Dieu.

Et toi quelle chose ne voudrais-tu pas donner à Dieu ?

Cette histoire d'Abraham et Isaac doit vous faire penser à une autre histoire qui lui ressemble. Car un jour, un autre fils unique est, cette fois, vraiment mort sur une colline, attaché au bois…  

Savez-vous qui c'est ?

Dieu a épargné Isaac sur le mont Morija en donnant un bélier à Abraham.

Mais sur le mont Golgotha, Dieu a donné son fils unique qui est mort sur la croix pour nous sauver.

Et toi que pourrais-tu sacrifier (abandonner) à Dieu pour lui plaire ?

Ton émission de télévision préférée, un jouet ou des vêtements, ta popularité, des mauvaises habitudes ?

 

 Anecdote

Une petite fille de 5 ans qui attendait sa maman près de la caisse vit un collier de perles toutes brillantes en nacre dans une boite en aluminium rose!

"Oh s'il te plaît, maman, est-ce que je peux les avoir? Maman je t'en supplie, s'il te plaît?"

La maman regarda à l'arrière de la boite rose et se tourna vers ces petits yeux bleus qui lui suppliaient...

 

"28,50 euros, c'est presque 30 euros. Tu sais, si tu les veux vraiment, tu peux rendre des petits services et en un rien de temps tu auras assez d'argent pour les acheter toi-même.

Et ton anniversaire est seulement dans une semaine, tu auras sûrement un peu d'argent de ta mamie..."

Aussitôt à la maison, la fillette vida sa petite tirelire et calcula 5 euros. Elle alla chez la voisine en lui demandant si elle pouvait arracher ses mauvaises herbes pour 10 Euros...?

À son anniversaire, sa grand maman lui donna 15 Euros et

enfin elle avait assez d'argent pour s'acheter le collier.

La petite Jenny adorait ses perles.

Avec ce collier autour de son cou elle se sentait comme une grande fille. Elle les portait partout à l'église le dimanche, à la garderie, même au lit...!

Jenny avait un père qui l'aimait beaucoup et à chaque soir quand il était temps de la mettre au dodo, il arrêtait tout ce qu'il faisait pour aller lui raconter une belle histoire.

Un soir, après avoir terminé son histoire, il demanda a Jenny:

"Est-ce que tu m'aimes ?"

"Oh que oui papa, tu le sais que je t'aime"

"Alors, donne-moi tes perles."

" Oh, papa, pas mes perles. Mais tu peux avoir ma Princesse le cheval blanc de ma collection. Celle avec la queue rose. Tu te souviens papa ? C'est toi qui me l'a offerte. C'est ma préférée."

"C'est ok, ma puce. Papa t'aime. Bonne nuit" et comme toujours lui effleura la joue avec un petit bisou.

Environ une semaine plus tard, après l'histoire du soir, le papa de Jenny lui demanda encore: "Est-ce que tu m'aimes ?"

"Papa, tu sais que je t'aime"

"Alors, donne-moi tes perles."

"Oh papa, pas mes perles. Mais tu sais tu peux avoir ma poupée, la nouvelle, elle est toute neuve, celle que j'ai reçue pour mon anniversaire, elle est si belle."

"C'est ok. Dors bien. Que Dieu te bénisse, ma puce. Papa t'aime."

Et comme toujours, il lui caressa la joue tendrement avec un petit bisou.

Quelques soirs passèrent, et un soir quand son papa entra dans la chambre, La petite fillette était assise au pied de son lit.

Comme il s'approchait d'elle, il remarqua son petit menton tout tremblant et une larme silencieuse qui coulait sur sa petite joue.

"Mais qu'as-tu Jenny ? Qu'est-ce qui se passe ?" Jenny ne dit rien mais leva ses petites mains menues vers son papa. Et quand elle les ouvra, le collier de perles y était. Avec une voix tremblante elle lui dit, "Voilà papa, c'est pour toi."

Avec ses propres larmes qui coulaient sur son visage, le gentil papa de Jenny pris les fausses perles d'une main et de l'autre sorti de sa poche, un étui en velours bleu avec un collier en perles véritables et lui donna.

Il les avaient depuis le début, mais il attendait seulement qu'elle lui donne les fausses perles pour qu'il puisse lui donner le vrai trésor.

Comme Dieu, il attend de nous qu'on lui donne les choses sans valeur réelle auxquelles on tient pour les remplacer par un trésor magnifique.

Parfois c'est difficile de voir ce que l'autre main retient, mais croyez en une chose... Dieu ne prendra jamais quelque chose à quoi vous tenez sans le remplacer par quelque chose de mieux parce qu'il vous aime ! 

Et Vous l'aimez-vous assez pour sacrifier des choses que vous aimez pour lui ?

Abraham, tout comme Dieu, a donné ce qu'il aimait le plus !

 

Prière

Merci Seigneur parce que tu as sacrifié ton fils Jésus pour me sauver. Tu as donné ce que tu avais de plus cher, alors que moi je n'en suis pas capable. Aide moi à faire des sacrifices pour te plaire, à savoir abandonner ce qui te déplait. Aide-moi à te faire toujours plus confiance.

 

Travail manuel

Remets ces images dans l'ordre chronologique et raconte l'histoire.

 


 

 


Articles les plus consultés